Le retour de l'obscurantisme

La dernière mode en vogue, top du top de la branchitude, semble être la cléricale attitude...

 
Quoi de plus cool en ces temps de misère morale que l'inauguration, par exemple, d'une place Jean-Paul sur le parvis d'une cathédrale parisienne ou l'érection d'une statue du sanctifié pontife sur la place d'un village breton, le tout dans la plus parfaite illégalité(1), pour retrouver une virginité des plus utiles à l'heure des élections. Quelle bouffée d'air frais que ce vent de spiritualité venant gonfler de fierté les poumons de nos chers élus, nouvellement convertis. Du maire socialiste trahissant ses électeurs pour s'en aller chasser sur les terres bénites de la droite chrétienne, au populiste républicain démago que l'odeur nauséabonde dégagée par certains bulletins de votes ne semble pas déranger, tous se complaisent actuellement dans leur nouveau rôle d'évangélisateur et se voient déjà sanctifiés par les instances papales avant de se rêver un destin national. A les beaux rêves que voilà... Qu'il est bon pour le peuple de se savoir représenté par quelqu'un qui lui ressemble, un bon chrétien bien de chez nous, sentant bon la bêtise, l'intolérance et le vin de messe éventé...
Quel jolie monde que celui où nos enfants se repassent en boucle avant de s'en aller à l'école, privée bien entendu, le saint DVD(2) qui, de la plus humble des manières, nous compte la vie exemplaire de ce héros des temps modernes que fût le regretté Jean-Paul.

Ce délicieux personnage de l'histoire qui après avoir dénoncé l'avortement, déconseillé la pilule et maudit les préservatifs, excommunia les homosexuels des terres chrétiennes pour finalement être immortalisé par le plus célèbre d'entre eux, certes revenus dans le droit chemin, par le biais d'une inauguration des plus festives.

Qu'il est doux d'entendre à nouveaux s'élever vers les cieux les chants de haines et de vengeances de nos évêques les plus zélés! De voire ses martyrs des temps modernes prêt à se sacrifier pour la plus grande et noble des causes... Interdire le Téléthon... De les voire marcher main dans la main, unis face à l'adversité pour la plus louable des actions, catholiques, musulmans, juifs, enfin réunis, afin de s'en aller d'un pas conquérant faire interdire la plus abominable des manifestations païennes, sous le regard bienveillant du doux Benoît... La gay pride... De les entendre rêver tout haut de bûchers, de supplices pour les infidèles et les hérétiques, du retour tant attendu de la sainte inquisition.
A les valeureux guerriers de la foi que voilà !
Jeanne d'arc, Mahomet, et Moïse enfoncés !

Et tout le monde suit ! Se jette à corps perdu dans le délicieux engrenage de la folie collective. Des États-Unis à la Pologne nul n'est épargné par ce grand vent de puritanisme écœurant, qui sent tout de même plus le souffre que l'eau bénite, la guerre que la paix...

Que les Usa et la terre d'origine de l'avant dernier président du vatican remette en cause la théorie de l'évolution et voilà notre cher Darwin expulsé manu militari des manuels scolaires et destitué de son titre de scientifique pour celui moins glorieux de fantaisiste britannique. La France à son tour s'interroge sur l'utilité d'enseigner pareilles élucubrations à nos chers étudiants si sensibles à la remise en cause de leur certitudes doctrinaires.
 
D'autres encore se demandent si la rotondité de la terre ne serait pas une de ces supercheries communistes qu'il serait temps de réviser. Enfin certains, calcul à l'appuie, effacent Galilée et Copernic de l'histoire en replaçant le "disque" terrestre au centre de l'univers. Ainsi tout rentrera bientôt dans l'ordre et dieu ne sera plus courroucé.

Notre univers ayant retrouvé ses huit planètes, comme aux plus belles heures de l'histoire où l'astrologie était encore une science, et ou des Raspoutine et autres Madame soleil décidaient encore de l'avenir de l'homme en lisant dans les étoiles, dans les os de poulet, dans le marc de café, ou dans la bouse de vache, il ne nous reste plus qu'à fermer les yeux sur les atrocités commises de par le monde au nom de tous ces fanatiques, pour nous offrir le plus honteux et tranquille des sommeils, peut-être le dernier avant l'affreux cauchemar...
Mais, chut, et pour le moment ne faisons pas de bruit... chuuut... On risquerait de se réveiller...

(1) Extrait de la loi 1905 de séparation de l'église et de l'état 
ART. 28.- Il est interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions.
(2) Également disponible à la vente "la vie rêvée du petit Ben Laden" en bandes dessinées, éditions du mollah.

Articles les plus consultés

Image

Sexe et religion