Mauvaise passe


Chaque jour menaces et insultes pleuvent sur nos messageries par le biais de l'archange internetporteur de toutes les courageuses exactions les plus anonymes. Que de plaisirs que de pouvoir menacer son prochain bien à l'abri derrière sa boite hotmail, bien au chaud derrière son pseudo. Le but de notre association étant de faire réagir les gens le succès n'en est que plus flagrant, n'en est que plus amère... Qu'à cela ne tienne ! Chacune de ces provocations nous poussent un peu plus à la dissidence, à lutter contre des moulins qui ressemble de plus en plus à des tronçonneuses...

Le cul assis entre deux siècles et deux millénaires nous voilà contemplant notre déchéance. Plus le moindre désir sans culpabilité, plus le moindre plaisir sans suspicion et toujours cette incontournable méfiance qui nous fait douter de nos envies les plus naturelles, les plus instinctives.

Tous ces maux sont les nouveaux symptôme d'une déprime générale. Le chimpanzé humain semble se complaire à l'aube de l'an 2000 dans la plus fadasse des semi-consciences. La vie se résume t'elle à savoir qui de Charline ou Jean Pascal deviendra la Nouvelle Star ? Quel sera le dernier i Phone en vogue l'an prochain ? Qui sera première au top 10 des plus sirupeuses dégueulasseries musicales de l'année ? Peut être... Triste constat d'une époque ou Disney, Gaga et Cameron sont en passe de supplanter Shakespeare, De Vinci et Tchaïkovsky. A l'aube d'une ère nouvelle où saint Jackson se fait absoudre de tous ses péchés sur l'hôtel de la corruption internationale le maître étalon des consciences ne semble plus être que l'argent.

Chaque jour je regarde mes amis s'éteindrent autour de moi... Un à un... Où sont les derniers punks, les derniers anars, les utopistes illuminés qui prônaient un monde meilleur ? Suffit il de se faire tatouer un tribal sur le bras pour être un rebelle, de s' hérisser les cheveux avec le nouveau power gel de chez Vivel pour être un paria, de se faire percer la langue avec l'accord de maman pour se proclamer révolutionnaire ?... La contestation est un acte de foi, une croyance en l'être humain bien plus forte que toute les mysticismes les plus primitifs... S'informer, se cultiver, remettre en cause un système, des vérités établies. Voilà où se trouve le salut ! Mais n'est ce pas déprimant de se voir, tel notre pire ennemi, prêchant dans le désert à la recherche de fidèles qui n'entendent qu'un écho ?

Le monde tourne mal : Le black haïe le becké, le petit blanc se méfie du jaune, l'arabe appel à la guerre sainte, l'homo s'enferme dans son ghetto, l'hétéro dégueule sur les marginaux et la lesbienne veut châtrer le mâle... Ce petit monde de communautarisme ressemble à notre moyen age. Chacun pour soit puisque, de toute façon, dieu reconnaitra les siens... Le comble de la branchitude étant d'être un black homosexuel converti à l'islam votant UMP tout en étant militant d'SOS racisme et d'act'up. Voilà le must, l'hypocrisie réincarnée, la lâcheté faite homme. Avoir un pied dans tous les camps permettra à tous les gueux d'être sauver à l'heure du jugement dernier ! Un jugement qu'ils provoqueront eux-même à grand coup de guerre sainte et de haine saupoudrée de radioactivité...
Mais la nouvelle guerre n'est pas forcement là où on l'attend... Chaque jour on nous abruti de messages effrayants sur notre santé. A croire que mourir est devenu une honte, que ne pas être centenaire est devenue la tare ultime, la preuve d'une existence ratée. Attention !!! Boire égale cirrhose, fumer égale cancer, baiser égal SIDA, respirer égale asthme, éternuer égale grippe porcine, embrasser égale hépatite, sodomie égale coloscopie, fellation égale herpès... et j'en passe et des meilleurs... L'état par le biais de sa propagande s'immisce petit à petit là où nulle autre dictature ne s'était aventurée jusque là : Dans notre intimité. Le politique, le scientifique et le religieux semble s'être enfin donné la main pour mieux maîtriser notre sexualité pour mieux écraser tout espoir, toute contestation de l'ordre établie, toute remise en question du divin. Notre sphère privée jusqu'ici inviolable est en passe de devenir le nouvel instrument majeur du contrôle des masses. Qui contrôle nos instincts contrôlera un jour nos pensées. Là ou Orwell ne faisait que prédire un futur des plus effrayants nos dirigeants nous construisent un présent des plus atroces.

Par delà la fiction la main mise des médias sur notre quotidien ne fait que renforcer cette sensation paranoïaque qui nous pousse à nous entretuer. Français méfie toi de l'étranger qui en veut à ton travail, à ta femme, à tes enfants !!! Comme en toute période de crise il faut trouver un responsable à ses malheurs... Mais le Français à t'il demander à sa femme si cette dernière ne souhaitait pas être culbutée par l'étranger ? Qui plus est sans préservatifs ? Allez savoir.

J'appelle donc tous les parias de France et de Navarre, tous les défoncés de la vie et d'autre choses, tous les sodomites patentés, tous les dépravés homosexuels, toutes les salopes insatiables, toutes les sorcières de Salem, tous les androgynes zoophiles et contestataires à nous rejoindre pour la plus improbable des luttes, pour la plus condamnée des batailles, celle de nos libertés

Articles les plus consultés

Image

Sexe et religion